Interview d’une streameuse pas comme les autres…

Interview d’une streameuse pas comme les autres…

Streameuse

Vous l’avez sans doute remarqué, avec la croissance des plateformes comme Youtube et Twitch, les gameuses osent de plus en plus se mettre en avant et partager, au même titre que les garçons, leur passion du gaming. Mais certaines vont encore plus loin et ne se contentent plus de montrer des games de LoL ou du Overwatch, c’est le cas de Sexxductress, une streameuse pas comme les autres…

ATTENTION. L’article contient des liens vers un site réservé à des adultes avertis. Les pages de celui-ci contiennent des informations à caractère sexuel exclusivement destinées à un public légalement majeur d’une part, et averti d’autre part.

Comment as-tu découvert les jeux vidéo ?

Comme tout le monde, à la télé, dans les magazines et avec les copains/copines à la récré !

Un jeu qui t’a marqué ?

Sans aucun doute Crash Bandicoot sur PS1 !

Quels sont les jeux auxquels tu joues le plus actuellement ?

Aujourd’hui je suis très branchée FPS, je joue surtout à Paladins, un peu d’Overwatch de temps en temps… Je suis une grande fan de la saga Assassin’s Creed dont Black Flag, qui est de loin mon préféré ! Cela ne m’empêche pas pour autant de kiffer des jeux comme Outlast ou Resident Evil ! Plutôt adepte de rétro-gaming, j’aime me perdre des heures dans des jeux comme Crash Bandicoot et Spyro the Dragon via émulateur PC.

Que penses-tu de la place des filles dans le monde des JV ?

Pourquoi ? S’il faut en parler c’est qu’elles ont une place différente des hommes ? Je ne me suis jamais posé la question, pour moi c’est juste qu’on est formatés dès l’enfance à base de conneries comme « les jeux vidéo c’est pour les garçons, et les filles préfèrent les poupées »… Tout le monde a la même place, sans distinction d’âge, de sexe.

On voit de plus en plus de gameuses qui se lancent sur Twitch et Youtube. Ca te plaît de les voir se « libérer » ?

Je ne pense pas que les femmes se « libèrent » en venant sur des sites comme Twitch et YT, et ça m’énerve que les gens pensent que les femmes ne font que des tutos beauté et cuisine. Les femmes ont toujours aimé les jeux vidéo, elles étaient simplement moins médiatisées, moins reconnues, et surtout moins nombreuses. Mais elles ont toujours été là pour moi. Peut-être aussi certaines n’assumaient pas leur passion, qui sait…

D’où te vient cette envie de partager, en live, du gaming ?

Je suis camgirl avant d’être streameuse. Le gaming live en webcam est venu de discussions avec les viewers sur nos goûts, passions etc… Ils étaient nombreux à aimer les JV et beaucoup à connaitre certains de mes jeux, donc je me suis dit, plutôt que de couper la cam et partir en game seule, autant laisser la diffusion et jouer devant eux, ça peut être drôle ! Au final on s’est bien marrés, ça m’a donné envie de le refaire, et de fil en aiguille je leur ai montré une seconde facette de moi qu’ils ne connaissaient pas forcément. S’en sont suivis la création d’un serveur discord réservé à certains viewers gameurs dans l’âme, et la création de ma chaine Twitch sur laquelle je live de temps en temps.

Que penses-tu de la nouvelle politique de Twitch ? Est-ce devenu trop limité pour toi ?

Je pense qu’il faut que des sites comme Twitch maintiennent leur politique de contrôle de la nudité. Les « gameuses » et streameuses qui y live ne devraient pas jouer de leur corps pour attirer des visiteurs, parce que c’est un site de jeu. On peut être attaché à une streameuse, mais je trouve ça triste de l’être plus pour la taille de ses seins que pour son gameplay ou sa personnalité. Si elles ont envie de jouer et s’exhiber elles peuvent venir sur Ufancyme  !

Arrives-tu à intéresser des viewers pas forcément « geek » avec du gaming ?

Les viewers sont très intéressés par le gaming sexy en livecam, pas forcément par fantasme ni par passion du jeu, mais seulement parce c’est un contenu différent, qu’il y a une interaction sympa, et qu’on peut voir la camgirl sous un autre angle. D’ailleurs, certains sont même surpris et me disent « whouaou, une cameuse qui fait autre chose que de se **** » et c’est très flatteur !

D’ailleurs, arrives-tu à vivre de tes lives ?

En effet, on me pose souvent la question et je ne le cache pas, oui, j’arrive à vivre de mes lives. Non je ne suis pas crésus, mais j’en vis correctement et je n’ai pas à me plaindre, c’est rare de vivre de quelque chose que l’on aime.

Proposes-tu, à chaque live, du gaming ? Ou c’est occasionnel ?

Pour en revenir au gaming, je préfère que ça reste occasionnel, sinon quel plaisir y aurait-il si c’était à chaque show ? Et puis j’aime bien avoir des moments sur discord avec certains viewers pour jouer entre nous en vocal.

Connais-tu d’autres filles qui proposent du gaming dans leurs lives ? Si oui, y-a-t-il une réelle concurrence ?

Sur Ufancyme, nous sommes 4 (SteelÉphémère et Kinkyplum) à proposer du contenu gaming de temps en temps, en tout cas à ma connaissance. Il n’y a pas de concurrence, contrairement à d’autres sites de webcam live.

Et du coup, est-ce que vous jouez ensemble ?

On ne joue pas ensemble pour le moment, mais nous nous entendons plutôt bien, alors qui sait, peut-être que quelque chose se prépare 😉

D’ailleurs, as-tu d’autres projets ? Par exemple Youtube (best-of de tes lives) ?

D’autres projets oui, retourner sur ma chaîne Twitch plus souvent, continuer à me battre contre les idées reçues des gens sur les femmes et la webcam, et élargir mes horizons en matière de style de jeux, j’avoue être assez fermée sur certains genres. De plus, à partir du 14 Février, je vais animer une chronique sur le gaming dans une émission de radio qui sera diffusée en direct sur Ufancyme (« Petits secrets entre femmes » par LSF Radio).

Pour finir, un dernier mot ? Une dédicace ?

Un dernier mot ? Hmmm, merci de m’avoir sollicité pour répondre à ces questions, c’est rare qu’on me demande mon avis (rires) En général les camgirls sont vues comme des petites créatures fragiles et malheureuses, souvent dépressives, qui font de la cam par dépit. Je profite donc pour vous dire que non nous ne sommes pas tristes, bien au contraire, pour beaucoup de femmes comme moi, c’est un plaisir immense de partager notre quotidien et notre intimité, et puis ces femmes restent des cas très isolés.

Une dédicace ? Bien évidemment ! A Ufancyme, pour m’avoir donné une chance, contrairement aux autres plateformes qui ne mettent en valeur que certains modèles, sur des critères non fondés. Ufancyme est une plateforme qui laisse sa chance à tout le monde, on ne s’écrase pas, et les filles s’entendent plutôt bien entre elles, alors merci !

Où peut-on te retrouver sur l’internet ?

Sur Ufancyme à cette adresse : www.ufancyme.com/sexductress et sur twitter : https://twitter.com/Sexxductress

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail