Les jeux Pokémon et le casino : une histoire d’amour ancienne !

Les jeux Pokémon et le casino : une histoire d’amour ancienne !

Pokémon

Un jour, vous étiez les meilleurs dresseurs et les rois des casinos ! Aujourd’hui, vous êtes seulement les champions de la Ligue Pokémon puisque les jeux de casino ont été abandonnés dans les nouvelles éditions du célèbre jeu, dont les dernières en date, Pokémon Soleil et Lune. Pour les amateurs des jeux vidéo vintages, vous allez devoir ressortir votre Nintendo DS ou votre ancien Gameboy pour pouvoir jouer à des machines à sous. De Kanto à Johto, en passant par Hoenn et Sinnoh, nombreux sont les mondes où vous pouviez entrer dans un casino pour remporter des jetons afin de les échanger contre des Pokémons ou des CT.

Voyagez donc avec nous dans l’univers de la saga phare de Nintendo pour vous remémorer combien il était divertissant de jouer dans les casinos dans Pokémon. Vous pouvez aussi vous rendre sur notre site, casino en ligne Quebec, pour jouer votre propre argent !

Des casinos pour remplir votre pokédex !

Sans-titre-2

Arrivés dès la première génération dans la région de Kanto, les casinos ont occupé une place forte dans la saga Pokémon. Le premier connu dans les jeux Bleu, Rouge et Jaune a permis à tous les dresseurs en herbe de s’amuser et de gagner de gros lots dans la ville de Céladopole. Grâce à une machine à sous, la chance était notamment le seul moyen d’obtenir un Porygon ! En soit, les jeux de casino ont toujours permis à votre personnage de gagner des Pokémons plus ou moins rares à attraper, même s’il fallait parfois s’armer de patience pour obtenir un nombre suffisant de jetons pour les échanger contre un cadeau potable. Du simple Abra et Abo, jusqu’à Minidraco, Evoli, et les CT « Giga Impact », « Psyko », par exemple. Les casinos de Céladopole, Doublonville, Lavandia et Voilaroc vous ont certainement gâté !

Des machines à sous simples mais lucratives

Sans-titre-3Bien que les premiers casinos aient seulement abrité des repaires pour les personnages diaboliques de la Team Rocket, les version Or, Argent et Cristal ont permis la mise en place des premières machines à sous dans les jeux Pokémon. A l’effigie de l’univers créé par Nintendo, l’alignement des rouleaux promettait aux joueurs des gains en conséquence d’une certaine combinaison. Par exemple, trois 7 pouvaient rapporter le jackpot avec 300 jetons, tandis que l’alignement des Pikachus en offrait seulement 8 au joueur. Il était donc rapidement possible d’arriver à accumuler les jetons pour se jeter sur les Pokémons rares de la boutique du casino ! Il ne fallait juste pas oublier de trouver la boîte à jetons qui était cachée quelque part durant notre aventure.   

D’autres jeux de hasard pour gagner des jetons

Sans-titre-4Comme tout amateur de jeux de casino que vous êtes, vous souhaitiez sûrement vous diversifier et vous essayer à d’autres distractions pour tenter le hasard. Les gestionnaires des casinos dans les villes de Pokémon ont pensé à tout. Dès la seconde génération, le casino de Céladopole propose à ses joueurs un jeu de cartes intéressant et lucratif. Le but était simple : il fallait deviner qu’elle sera la carte qui allait apparaître, en misant sur une case précise. Le jeu de cartes s’est développé pour être présent dans les casinos de Céladopole et de Doublonville jusqu’à la version Cristal.

En plus des machines à sous, le casino de Lavandia présent dans les versions Rubis, Sapir et Emeraude a préféré miser sur un jeu de roulette. Ici, le but était simple et connu de tous : le dresseur devait miser sur une image de Pokémon en espérant que la bille s’arrête sur la bonne.

Le grand tournant pour Pokémon Platine !

Sans-titre-5Malheureusement pour les joueurs qui possédaient une bonne étoile, la quatrième génération de la saga Pokémon sur consoles portables a marqué la fin des jeux de casino. Alors que les versions Diamant et Perle n’offraient seulement qu’une machine à sous dans la ville de Voilaroc, l’édition Platine a définitivement supprimé les jeux d’argent et de hasard de ses mini-jeux.

En cause, la loi qui interdit aux enfants mineurs de jouer aux jeux d’argent. Afin, de rendre le casino moins addictif, mais aussi pour respecter son engagement de jeu tout public, les développeurs de Pokémon ont modifié les établissements, puis supprimé les jeux de casino pour les versions européennes.

D’autres mini-jeux ont alors pris place dans les casinos de Céladopole et Doublonville pour les versions suivantes, comme le Voltorbataille, une sorte de démineur pour les éditions HeartGold et Soulsilver. Aujourd’hui, dans les nouvelles versions Lune et Soleil, il n’y a plus de casino ! Vous pouvez seulement vous divertir avec des mini-jeux. La chance n’est donc plus un moyen de remplir votre pokédex !

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

One Comment
  1. Pingback: Les jeux Pokémon et le casino : une histoire d’amour ancienne !

Comments are closed.