Une rentrée très cinéma sur FilmoTV !

Une rentrée très cinéma sur FilmoTV !

FilmoTV

Riche d’une programmation diverse et variée, FilmoTV propose à ses abonnées de jouer les prolongations en s’accordant quelques pauses cinéma bien senties. Du cinéma du monde, des films de patrimoine et des réalisateurs surprenants…tout un programme disponible dans le Pass Illimité !

Des classiques et des trouvailles dans Le Salon #16
La nouvelle édition du Salon se révèle bien française, avec son ordre du jour décliné par Denis Parent, Charles Nemes et Didier Philippe-Gérard associant aussi bien des visages familiers des habitués du genre comme Louis Jouvet ou Eric Von Stroheim, des classiques bien sûr, un statut que nul ne consterait désormais aux Yeux sans visages ou au Chagrin et la Pitié (qui se rapproche de ses 50 ans !), mais aussi, FilmoTV peut en être fier, d’authentiques découvertes : qui connaît Remous, film d’une modernité étonnante signé Edmond T Gréville, ou encore Pleins feux sur l’assassin encore Franju ? Ils sont aussi à l’affiche de ce Salon, 16ème du genre.
Avec le sourire de Maurice Tourneur (1936)
L’Alibi de Pierre Chenal (1937)
Le chagrin et la pitié de Max Ophüls (1971)
Les yeux sans visage de Georges Franju (1960)
Pleins feux sur l’assassin de Georges Franju (1961)
Remous de Edmond T Gréville (1935)

Interview à retrouver gratuitement sur FilmoMag !

Festival « Autour de… Jean Carmet »
FilmoTV rend hommage à Jean Carmet, un des plus grands seconds rôles du cinéma français. A cette occasion, cinq films sont présentés :
Les malheurs d’Alfred de Pierre Richard (1972)
Le grand blond avec une chaussure noire d’Yves Robert (1972)
Le Comment réussir quand on est con et pleurnichard de Michel Audiard (1974)
. Le sucre de Jacques Rouffio (1978)
Un chien dans un jeu de quilles de Bernard Guillou (1983)

Carte postale de Russie
Alex Masson se penche sur ce qui rend le cinéma russe si insolite. Enfant de l’Empire, le cinéma russe est, dès sa création, étroitement lié au régime en place à la fois par ses financements et son envie de le commenter. Il faudra attendre la fin du XXème siècle pour assister à l’émergence d’un nouveau cinéma russe portant un regard plus objectif, mais aussi plus rude, sur le pays.
Illustration avec :
Alexandra d’Alexandre Sokourov (2007)
Tsar de Pavel Lounguine (2009)
Countdown de Yevgeni Lavrentyev (2004)
L’Amiral de Andrei Kravchuk (2008)
L’Ile de Pavel Lounguine (2006)
Portrait au crépuscule de Angelina Nikonova (2012)
Rachmaninov de Pavel Lounguine (2007)

Rencontre avec Alex de la Iglesia
Réalisateur espagnol parmi les plus inclassables, Alex de la Iglesia aligne avec une belle régularité, et ce depuis plus de 25 ans, les personnages bizarres, les situations extravagantes, les intrigues survoltées. Pris au Piège, son dernier film en date, met en scène les clients matinaux d’un bar dans l’impossibilité d’en sortir, sauf à se faire tirer dessus. Alex de la Iglesia était de passage à Paris, l’occasion naturellement pour FilmoTV de lui poser quelques questions, sur son Pris au Piège mais aussi sur quelques-uns de ses prédécesseurs, du tout premierAction mutante à son préféré Balada Triste, sans oublier Les sorcières de Zugarramurdi.

Interview à retrouver gratuitement sur FilmoMag !

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail