Retour sur l’ESWC Winter 2017 !

Retour sur l’ESWC Winter 2017 !

ESWC

Il y a quelques jours s’est déroulé l’ESWC Winter à Paris (Parc des expositions – Porte de Versailles). Nous y étions et, avec notre petit pass autour du cou, nous avons pu voir des compétitions eSport sur les plus gros jeux compétitifs du moment. Ainsi, voyons, jeu par jeu, comment la compétition s’est déroulé, en commençant par FIFA, avec un match de gala dès le vendredi soir !

C5Gcch7WMAA0os8

© ElliotfromParis – http://www.elliotfromparis.com/

L’ESWC a été le théâtre d’une rencontre inédite, commentée par le célèbre duo Brake et la légende Bruce Grannec, entre le PSG et Schalke 04, de quoi ravir les fans de FIFA présent durant l’événement. Et le choc a tenu son rang avec une magnifique victoire 3/0 du PSG eSport, dont un but dès la 5e minute de jeu, dans le premier match, de la part du joueur danois Agge qui a directement mis le PSG sur de bons rails l’équipe française. Un PSG en patron du eSport FIFA mondial et un champion du monde, Daxe, qui assume complètement son nouveau rôle.

Dans le tournoi Call Of Duty, important concernant la Call Of Duty World League, de nombreux Pro-Point ainsi qu’un généreux Cash-Prize étant promis au vainqueur. Et, sans surprise, c’est les équipes américaines qui se sont très vite détachées des autres pour former un podium 100% US ! Mais la plus impressionnante fut Optic Gaming, gagnante incontestable de ce tournoi, qui continue, avec la légende Scump dans ses rangs, à rouler sur tout le monde. Anecdote qui montre d’ailleurs leur suprématie, les joueurs Optic n’ont perdu aucune carte et ont enchaîné les 3 – 0. Complètement fou n’est-ce pas ? Un immense bravo aux deux autres équipes qui complètent le podium (Rise Nation 3e et Faze 2e) qui ont fait un excellent parcours, en particulier Faze, qui une fois envoyée dans le Loser Bracket a réussi à revenir pour aller chercher une revanche face à Optic en grande finale.

Alors qu’on pourrait se dire que Clash Royale n’est qu’un petit jeu mobile sans réel intérêt compétitif, au même titre qu’un Candy Crush Saga par exemple, le jeu phénomène n’en finit plus de conquérir le monde eSportif ! De nombreux joueurs se sont donc affrontés et ce fut une réelle belle surprise pour moi de voir à quel point l’engouement autour du titre était impressionnant ! Et lors de ce tournoi, très suivi sur Twitch, c’est le grandissime favori Surgical Goblin qui en sortit vainqueur. Il n’a laissé aucune chance à ses adversaires avec des decks parfaitement adaptés aux situations qui se présentait et avec un sang froid qu’il a su tenir malgré la pression et les enjeux. Les français n’ont en tout cas pas à rougir car NèmSensei et Ouahleouff finissent tous les deux sur le podium ! Une petite surprise vraiment bienvenue et le public a sans doute été d’une grande aide pour cela en les poussant à faire leur maximum sur scène. Bravo à eux !

Durant cette nouvelle édition de l’ESWC, se sont déroulées les phases finales du OMEN Challenge by HP Trophy. Après 3 jours de batailles intenses sur l’excellent jeu de Riot Games, la finale a vu s’affronter deux grosses équipes FR, LDLC et Grosbill. Et le favori a tenu son rang, avec une victoire sans appel, assez rapide et totalement en maîtrise en matière de stratégie de jeu, de placement et de réflexe ! Les deux équipes peuvent en tout cas repartirent fières d’elles, tant elles ont intéressé le public présent à l’événement ! De son côté LDLC repart avec un beau chèque !

Concernant Just Dance, ce que je peux vous dire c’est que malgré le fait que je ne sois pas forcément intéressé par ce genre de jeu en général, la compétition eSport sur Just Dance est vraiment sympa à regarder tant les participants dansent parfaitement bien, se donne à 100%, ils vivent la musique et ça se ressent, on a directement envie de bouger assis sur notre siège, voire de nous lever et de danser avec eux. C’est assez communicatif et la communauté est le fair play est poussé à son paroxysme. Concernant les phases finales de la compétition, c’est le turque Umutcan Tütüncü qui, lors d’une grande finale complètement folle, avec la présence de deux employés d’Ubisoft en tant que juges, est ressorti vainqueur face à la brésilienne Pamella Ribeiro. Un immense bravo !

PHOTOS – © ElliotfromParis – http://www.elliotfromparis.com/

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail