Strafe : la précommande qui blaste, les collectors qui tuent !

Strafe : la précommande qui blaste, les collectors qui tuent !

Strafe

Inutile d’attendre début mai pour éteindre la flamme de l’ennui qui guette les amateurs de FPS. Les développeurs indépendants de Pixel Titans et les populistes ludiques de Devolver Digital annoncent aujourd’hui l’ouverture des précommandes pour STRAFE sur PC et Mac, ainsi que trois opulentes versions collector du meilleur FPS rétro-futuriste jamais sorti, ou en tout cas pas encore. Les joueurs qui précommanderont le jeu avant sa sortie le 9 mai, sur Steam ou en version physique, recevront le VV-1N. Il s’agit d’une pétoire exotique qui entend bouleverser à jamais le petit monde des bonus de précommande.

Les consommateurs dotés d’une rente confortable peuvent donc précommander STRAFE sur Steam, ou montrer avec ostentation l’étendue de leurs ressources en mettant la main sur l’une de ces sublimes versions collector :

STRAFE Throwback Collector’s Edition : conçue et produite par Special Reserve Games, cette sublime compilation de divertissements des années 90 inclut disquettes et pogs, en plus d’une version numérique du jeu à télécharger.

STRAFE Vinyl Collector’s Edition : produit par Laced Records, cette édition se décline en deux versions. Une standard avec deux vinyles ou une spéciale, limitée à 300 exemplaires seulement. Les deux sont évidemment garnies d’artworks maison, et les fans peuvent ajouter une version numérique du jeu au package.

STRAFE PS4 Collector’s Box : contient une version dézonée de STRAFE sur blu-ray, en édition limitée sur Playstation 4, par Special Reserve Games.

« STRAFE se place déjà comme la licence de FPS généré de manière procédurale sortie la seconde semaine de mai la mieux vendue de tous les temps. » déclare le CFO de Devolver Digital, Fork Parker. « Les joueurs peuvent désormais monter dans le train de la hype en nous donnant de l’argent avant même que nous ne donnions le jeu en retour. C’est une situation gagnant/gagnant, si l’on considère le point de vue du développeur et de l’éditeur. »

STRAFE est le first-person shooter le plus rapide, sanglant, brutal et pété aux adjectifs de l’année 1996. Il est doté de graphismes photoréalistes et d’un fort potentiel de gore, puisqu’il est possible d’asperger les murs avec les entrailles de ses ennemis. Admettez que c’est assez rigolo.

Toutes les informations sont sur www.strafe1996.com. On va remettre son pantalon maintenant, par contre.

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail