La team Vitality vise la place de numéro un Mondial !

La team Vitality vise la place de numéro un Mondial !

Vitality

La team Vitality vient de publier un communiqué de presse tonitruant. Cette équipe d’e-sport, l’une des meilleures en Europe, vient de lever pas moins de 2.5 millions d’euros. Une somme incroyable pour une discipline regardée avec dédain il n’y a encore pas si longtemps. Cette transaction sera financée par plusieurs investisseurs. Parmi eux figurent plusieurs fonds d’investissement, dont un dirigé par l’ancienne ministre de François Hollande, Fleur Pellerin, ainsi que le président du club de football de Ligue 1 Dijon, Olivier Delcourt. C’est une belle preuve que les “institutionnels” prennent enfin l’e-sport au sérieux. Quelle ascension fulgurante pour cette discipline. Né il y une dizaine d’années en Corée du Sud, l’e-sport a vite intéressé les gamers français. Bertrand “ElkY” Grospellier est le premier tricolore à vite monter en grade dans la discipline et à devenir joueur professionnel et star en Corée du Sud. Les premières retransmissions de la discipline à la télévision ont commencé il y a quelques années. Aujourd’hui, ce communiqué de presse de Vitality Team montre bien que l’e-sport est encore entré dans une nouvelle dimension. En témoignent également les multiples partenariats audacieux qu’a noué la team, de Canal Plus à HP Omen Pro, en passant par Volvic, ancien sponsor d’un certain Zinedine Zidane.

À quoi sert cette collecte de fonds? Tout d’abord à ne pas entraver le développement de la team. Cette somme va permettre à Vitality de se maintenir parmi les meilleurs de la discipline, et à pouvoir être représenté dans toutes les grandes compétitions, y compris celles organisées en Asie, le continent roi de la pratique. Et c’est déjà le cas actuellement, puisque la Team Vitality participe en tant qu’invité européen (privilège seulement accordé à trois équipes du vieux continent) aux OGN (du nom de la chaine de télévision locale), PUBG (PlayerUnknown’s Battlegrounds), et Survival Series en Corée du Sud.

Photo by Xavier Carré,  CC BY-SA 4.0

 

Cette levée de fonds va donc avoir un immense impact. La team va pouvoir recruter les meilleurs joueurs des différents jeux phares. Oui, vous avez bien lu, il existe des transferts comme dans le vrai football, et c’est une preuve irréfutable du regard sérieux et professionnel qui est posé sur l’e-sport. Nicolas Maurer, président de Vitality, affiche clairement son but : « L’ambition de Vitality est de devenir un leader européen incontesté dont les équipes participent à toutes les plus grandes ligues e-sport”. Il faut dire que l’équipe tricolore commence à avoir une belle collection de trophées. Actuellement meilleure équipe européenne de League of Legends, elle a gagné le titre de championne du monde en 2016 sur Rainbow Six (Pro League) et surtout celui sur Fifa 17, la référence des jeux de sport, aussi populaire dans le monde que le vrai football.

Dernière grosse ambition, le communiqué stipule également que la team va créer une académie de League of Legends, en d’autres mots un véritable centre de formation, sensé accompagner les jeunes pousses prometteuses de ce jeu. Là encore, le parallèle avec le football saute aux yeux. Les e-teams s’organisent manifestement en suivant le modèle des clubs de football professionnels. Il est intéressant de remarquer que les clubs français de football et d’e-sport attirent les stars de la discipline au même moment. Ainsi, les alter ego de Neymar et de Cavani en e-sport vont également rejoindre les écuries françaises. De quoi ravir les fans qui devant leur poste de télévision vont pouvoir se régaler en regardant les meilleurs spécialistes. Les plus beaux gestes techniques en football et sur FIFA seront réalisés par des équipes françaises, n’en déplaisent aux jaloux.

 Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail