TEST – Arslan : The Warriors of Legend – PS4

TEST – Arslan : The Warriors of Legend – PS4

Tiré des romans « Chroniques d’arlsan » et des adaptations de ces derniers sous formes manga et animé, Arslan: The Warriors of Legend arrive sur PS3, PS4, PC et XBOX One pour nous proposer une toute nouvelle expérience beat-em-all ! Cette dernière sera-t-elle à la hauteur de nos espérances ? Réponse dans notre test !

Tout d’abord, faisons un petit point sur l’intrigue de ce nouveau jeu de Koei Tecmo. Arslan: The Warriors of Legend raconte l’histoire du jeune prince héritier de Parse, Arslân, qui est contraint de quitter son royaume lorsque son père le roi est trahi et vaincu, laissant l’ennemi conquérir son territoire. Le joueur contrôle Arslân et ses compagnons, qui tentent de réunir une armée pour libérer le royaume en dépit de leur large infériorité numérique.

Le scénario est plutôt bien ficelé et se matérialise sous forme de cinématiques doublées en japonais. Celles-ci sont omniprésentes et cette approche tranche avec ce qu’on a l’habitude de voir dans les jeux « muso ».

Le gameplay est simple, basique et ne se détache pas vraiment de ses concurrents. En effet, vous devrez, comme dans tous les jeux du genre, combattre des centaines d’ennemis sur les champs de bataille, à l’aide de combos et de quelques attaques spéciales. Toujours aussi bourrin la « grosse » nouveauté se situe au niveau du « Mardan Rush », une nouvelle attaque vous permettant de contrôle des dizaines de personnages en même temps, vous procurant une sensation de puissance vraiment sympa. De plus, vous pourrez, afin de booster vos attaques, utiliser des cartes.

Visuellement parlant c’est vraiment beau et c’est surtout très fluide malgré un nombre important de personnages visibles à l’écran. De plus, les personnages sont vraiment charismatiques et attachants, ce qui donne une expérience de jeu vraiment différente des autres titres du même genre.

Arslan: The Warriors of Legend est une belle surprise, même si le gameplay « trop » basique et les petits défauts de caméra font tache. Le jeu est accessible à tous types de joueurs et nous a, étonnement, beaucoup plu !

16 / 20

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail