TEST – F1 2015 – XBOX One / PS4 / PC

TEST – F1 2015 – XBOX One / PS4 / PC

Édité et développé par Codemasters, F1 2015 marque l’arrivée de la licence sur PS4 et XBOX One. Très attendu par les fans, F1 2015 apporte avec lui un tout nouveau moteur graphique et l’ambition de s’ouvrir encore plus au grand public.

UNE IMMERSION TOTALE !

F1 2015, comme dit précédemment, débarque avec un moteur graphique tout beau tout neuf qui apporte vraiment un plus côté ressenti, côté immersion. En effet, avec un affichage optimisé, des effets de particules retravaillés, … On se retrouve face à LA simulation de F1 ! Le jeu est juste sublime, que ce soit visuellement avec des voitures modélisées à la perfection, ou sonore avec, sur PS4, des conseils de votre ingénieur via le haut-parleur de la manette ! Une fonctionnalité très appréciable et novatrice ! Mais pour dire qu’un jeu est immersif à 100% il nous en faut plus et, vous vous en doutez, Codemasters nous apporte tout cela ! En effet la météo est variable et le gameplay change considérablement en fonction de cette dernière. S’il pleut ou qu’il a plu le freinage devra être beaucoup mieux géré pour éviter de partir dans le décor, la voiture glissera plus facilement. De plus l’IA a été améliorée et est beaucoup mieux géré que dans les précédents opus. Les autres pilotes s’adapteront à votre niveau, proposant ainsi à tous joueurs de décrocher un podium et de progresser. Mais ce n’est pas tout, les fans de la licence et de simulation en général auront de quoi faire avec un nombre d’options désactivables à souhait permettant de changer radicalement la façon de jouer (aides pour le freinage, …) ! De bonnes nouveautés s’appuyant sur des bases solides, du côté technique et du gameplay, F1 2015 comble complètement nos attentes !

UN JEU INCOMPLET ?

Malgré une qualité graphique et technique au dessus de la moyenne, F1 2015 souffre, malheureusement, d’un manque de modes de jeu et de quelques bugs (sur les drapeaux jaunes, les commentaires de votre ingénieur, …) et quelques freezes. En effet, même si le jeu est immersif et vous permet de vous mettre vraiment dans la peau de vos pilotes préférés, Nico Rosberg pour ma part, F1 2015 fait une croix sur un mode que j’appréciais particulièrement, le mode carrière ! Bizarre mais cohérent, quand on remarque que nous ne pouvons pas créer notre propre pilote via un éditeur à la FIFA par exemple. Une déception de coté là. Heureusement que le Online redresse la barre. Ce dernier, sur la lignée de celui de son prédécesseur, est vraiment sympa et propose une bonne expérience entre amis avec l’arrivée des essais libres et des qualifications. De plus les serveurs sont stables et la recherche d’adversaires plutôt bien équilibrés pour tomber contre d’autres pilotes d’un niveau équivalent ou à peine supérieur.

CONCLUSION

Pour vous, les fans de la série et de sport automobile en général, il ne fait aucun doute que F1 2015 vous plaira fortement avec un aspect technique sublime au service d’une immersion parfaite malgré l’absence d’un mode carrière digne de ce nom.

14 /20

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail