TEST – Fallout 4 – PS4

TEST – Fallout 4 – PS4

Attendu comme le Messie, après un Fallout 3 et un Fallout New Vegas vraiment bons, Fallout 4 est arrivé chez nous le 10 Novembre. Il vous place dans la peau d’un personnage ayant vécu la grande guerre, synonyme de fin du monde civilisé, qui se réveille 200 ans après suite à une longue période de cryogénisation.

L’histoire n’est pas des plus captivantes et l’écriture de cette dernière manque clairement de finesse. Il en sera d’ailleurs de même pour les quêtes du jeu, qui font de ce Fallout 4 l’épisode le plus accessible de la série. Cette volonté de démocratiser la saga se ressent sur plusieurs éléments du jeu, à commencer par votre feuille de personnage, même si, on se rend vite compte que la progression est bien pensée et que tout ça fonctionne plutôt bien.

Autant le dire tout de suite, la durée de vie de Fallout 4 est plus que solide et atteindra facilement les 100 heures de jeux. Si la carte n’est pas gigantesque, elle s’avère particulièrement dense et regorge d’endroits à visiter, de quêtes annexes et d’activités. Si le jeu est techniquement faible, la direction artistique de qualité et le soin apporté à la bande-son avec un Donal Reignoux toujours aussi bon doubleur, sauvent largement les carences esthétiques.

Enfin, en donnant une utilité à l’ensemble des éléments que l’on peut ramasser dans le jeu, Bethesda a tout bon. Chaque objet peut, effectivement, être recyclé et vous servir à crafter des armes, des armures à l’aide des établis disponibles ici et là dans le jeu. De plus, un mode construction fait son apparition, vous permettant de rajouter des défenses et des cultures à votre refuge. Ce dernier, bien que très sympathique, souffre, malheureusement de problèmes d’interface qui se retrouvent, d’ailleurs, sur l’ensemble du jeu.

Avec Fallout 4, Bethesda montre clairement de nouvelles ambitions et une volonté de s’ouvrir au grand public. Pour cela, Bethesda s’est beaucoup inspiré du jeu Skyrim et c’est ainsi que, même en étant un très bon jeu malgré les nombreux soucis techniques, Fallout 4 se rapproche plus d’un Skyrim dans un univers post-apocalyptique.

17 / 20

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail