Test – Notre avis sur Nioh (PS4) !

Test – Notre avis sur Nioh (PS4) !

Nioh

Nouveau venu du Studio From Software, Nioh est disponible depuis quelques jours sur PS4 exclusivement. Mais, arrivant moins d’un an après le magnifique Dark Souls 3, on peut se demander s’il arrivera à marcher dans les traces de son prédécesseur ? Éléments de réponse ci-dessous !

Tout d’abord, posons un peu le contexte du jeu. Dans Nioh vous contrôlez le samouraï William dans une période sanglante japonaise. Et c’est dans cet univers sanglant que vous devrez survivre face aux nombreux ennemis qui se mettront en face de vous. Pour ce faire, vous devrez prendre en main un gameplay exigeant, « DarkSoulesque », avec des esquives, des parades et différents types d’attaques.

Pour autant, Nioh est loin d’être une simple copie de Dark Souls et propose un challenge encore plus technique qui saura mettre vos nerfs à rude épreuve. En effet, une fois que vous aurez choisi une arme, parmi les 5 disponibles, vous pourrez l’utiliser dans différentes positions (haute – moyenne – basse) que vous devrez apprendre à contrôler et à gérer pour pouvoir détruire les boss avec de beaux combos.

De plus, vous devrez aussi faire bien attention à la jauge de Ki, nom de l’endurance de votre personnage, que vous perdrez facilement, mais que vous pourrez, en faisant une certaine combinaison de touches dans le bon timing, regagner rapidement (impulsion Ki). Complexe, mais tellement utile vu l’importance de cette donnée lors d’un face à face.

Dans Nioh, un autre point est obligatoire à prendre en main pour réussir à avancer, les talents et bonus que vous pourrez débloquer et choisir en fonction de votre manière de jouer, et les élixirs, que vous pourrez acheter ou trouver, qui s’avèrent extrêmement utiles lors des combats de boss, particulièrement complexes à gérer.

En bref, Nioh est une vraie réussite et, contrairement aux apparences, arrive à se détacher d’un Dark Souls avec un gameplay encore plus technique. C’est fort. Par contre, contrairement à son « prédécesseur », on se détache un peu trop facilement du scénario et de l’univers.

16 / 20

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail