Test : Silent Hill – Book of Memories (PS Vita)

Test : Silent Hill – Book of Memories (PS Vita)

Avec ce premier volet sur PS Vita, qui a débarqué le 2 novembre dernier sur notre territoire, Silent Hill, une licence légendaire dans le domaine du jeu d’épouvante, prend une grosse tournure et pas forcément dans la bonne voie.

Lorsqu’on a appris que Silent Hill : Book Of Memories était en développement pour la sortie de la PS Vita, nous avions tous hâte de voir le titre après les précédents opus sortis sur PSP qui s’étaient avérés plutôt bons.

Mais, surprise, quand on a appris à la Gamescom 2011 que les développeurs changeaient totalement de gameplay, en se tournant vers du hack n slash, laissant de côté l’aspect survival horror, les joueurs furent, logiquement, très frustrés…

Mais au final ce jeu, quand on s’y intéresse, bon ou pas ?

Commençons par le commencement, logique, avec l’éditeur de notre personnage principal, qui nous permet de créer notre protagoniste de manière originale, qui, personnellement, m’a fait plutôt sourire. Plus précisément ce sont les termes utilisés qui font esquisser un petit sourire sur le visage de bien des joueurs. En effet, votre perso’ pourra être dans le style « BCBG », « Rat de Bibliothèque » ou encore « Goth » avec des traits bien poussés. On se dit que les développeurs on fait un effort pour se rapprocher des joueurs.

Par rapport à la trame de l’histoire, nous incarnons un jeune adolescent qui vit paisiblement dans son appart’ et qui, pour le jour de son anniversaire, pas très festif par ailleurs, reçoit un mystérieux ouvrage en provenance de Silent Hill, amené par un facteur tout aussi glauque. Ce livre s’intitule « The Book of Memories » ou appelé « Le Livre des Mémoires » d’où le titre du jeu. Et là… SURPRISE le livre raconte notre histoire et, en réécrivant ce dernier, nous plonge dans nos cauchemars pour remettre les choses à leur place.

Avec ce scénario et l’ambiance générale, on est vraiment plongé dans un univers plutôt étrange. Mais dès que l’on commence la partie gameplay, on déchante relativement vite car  l’ambiance ne fait, en fin de compte, pas réellement peur. Tout d’abord à cause du nouveau gameplay, hack n slash, car nous ne sommes plus vraiment face à face avec les monstres et les combats sont d’un répétitif… En effet, une seule touche, carré ou triangle, suffit pour gagner notre duel sans trop perdre de vie.

Répétitif, tout comme les niveaux qui sont toujours présentés dans le même ordre de réalisation des différentes actions et dans lesquels nous ne sommes même pas, ne serait-ce qu’un instant, libres dans nos déplacements.

Heureusement que les diverses musiques ont été bien choisies avec un rythme bien adapté à l’ambiance du jeu. De leur côté, les graphismes qui sont plutôt soignés, malgré les environnements peu variés, viennent relever le niveau du soft.

Le peu de cinématiques présentes sont, tout de même, assez bien réalisées graphiquement, mais la mauvaise synchronisation labiale (une seconde de décalage entre les lèvres des personnages et de leur voix) cassent vraiment l’effet des dialogues.

À noter, pour ceux et celles qui aiment vraiment finir leurs jeux dans les moindres détails et avoir un œil sur leur pourcentage de déblocage d’items, vous ne serez vraiment pas déçus avec un nombre très important de notes, de radios à récupérer et d’armes à collectionner. Vous pourrez retrouver toute votre belle collection dans votre Livre des Mémoires, qui, il faut l’avouer, est plutôt bien fait et original en matière de menu pour mettre la main sur un peu près tout.

Si nous devions résumer brièvement les défauts et les qualités du jeu :

Du côté des « moins » on a surtout la déception de quitter définitivement l’ambiance survival horror mythique des Silent Hill, une histoire qui partait bien mais qui très vite va n’avoir que peu d’importance et aucun rebondissement. Enfin un gameplay/level design/système de combat très (trop ?) répétitif.

Du côté des points positifs du jeu, on retrouve des cinématiques vraiment agréables à voir, des musiques qui nous plongent dans une bonne ambiance vis-à-vis du jeu et sans être mauvaise langue, il faut dire que, même si l’espace des niveaux n’est pas très bien travaillé, les graphismes sont quant à eux vraiment réussis. Il faut aussi savoir que, pour le joueur qui appréciera le jeu, vous aurez vraiment de quoi vous mettre sous la dent en matière de durée de vie puisque le titre compte pas moins de 100 niveaux !

En tout cas, vous êtes prévenu. Avec cet épisode, la série Silent Hill prend un virage à 180° en se tournant vers un gameplay basé sur l’Hack n Slach. Si vous aimez le genre, vous risquez de passer des heures et des heures sur ce titre.

NOTE GLOBALE : 12/20

Par AlbanitoGamingFacebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail