Epic Games fait confiance à AMD pour améliorer le quotidien de ses équipes

Epic Games fait confiance à AMD pour améliorer le quotidien de ses équipes

AMD

Alors que le gaming ne fait que croître en Europe, les développeurs ont fort à faire puisqu’ils doivent maintenant créer leurs univers imaginaires depuis leurs domiciles. Bien sûr, du fait de cette pandémie mondiale, la productivité est potentiellement impactée. Du fait des limites des solutions matérielles des ordinateurs utilisés à domicile, les équipes ont souvent moins de temps à disposition pour créer et tester de nouvelles fonctions. Avec des technologies plus puissantes, les équipes sont pourtant capables de se concentrer sur leurs talents en étant plus créatives et en proposant un travail de plus haute tenue. AMD propose ainsi une nouvelle étude de cas avec Epic Games, à qui l’on doit Fortnite mais aussi l’Unreal Engine 4 utilisé notamment dans The Mandalorian, Star Wars: Rise of Skywalker, HBO’s Game of Thrones, et Westworld. Rester au sommet de l’industrie du développement des jeux vidéo nécessite flair et stratégie, notamment pour aider les équipes à embrasser le télétravail. C’est précisément ce qu’Epic a accompli avec AMD.

Améliorer la productivité en télétravail

Epic Games avait besoin de permettre à ses équipes de travailler rapidement et efficacement depuis leurs domiciles. À cet effet, des stations de travail Threadripper et Threadripper PRO ont pu être déployées. Les processeurs Threadripper renferment effectivement un nombre de cœurs impressionnant pour des vitesses de traitement incroyables permettant pour la première fois aux développeurs et ingénieurs de travailler sur plusieurs projets à la fois.

« Tandis que le gain pour les utilisateurs au bureau était traditionnellement de 10 à 15 minutes, les utilisateurs en télétravail ont pu gagner des heures. Au point que leurs collègues, enthousiastes à cette idée, ont acheté leurs propres processeurs Threadripper pour les configurations à domicile » a pu indiquer Pat Swanson de l’IT pour Epic Games.

L’équipe Epic indique que le passage aux processeurs Threadripper a généré beaucoup d’enthousiasme. « Il n’y a rien de comparable à ce qu’un Threadripper 3990X fait dans cette gamme de prix. Je pourrais demander à un autre fabricant de m’envoyer une puce à 20 000$ et le Threadripper serait encore en mesure de l’égaler ou de le battre. Le problème ici n’est pas l’argent, mais bien le ratio performance/prix. Le choix est donc évident. » a indiqué Swanson.

Accélérer le flux de travail

Epic Games se devait d’améliorer le processus de compilation du code pour accélérer les itérations et les temps de shading. La capacité de rapidement compiler et itérer le code était donc critique pour la qualité, mais l’équipe ne pouvait pas trouver une solution alliant à la fois des fréquences de fonctionnement élevées et un haut niveau de parallélisme.

En remplaçant les processeurs des stations de travail précédentes par des puces AMD Threadripper, les équipes ont inversé la vapeur. Dans un test interne de compilation des exécutables du moteur, les CPU concurrents mettaient 46 minutes et 43 secondes quand un Threadripper 3970X, avec 32 cœurs, s’acquittait de la même tâche en 15 minutes et 12 secondes : à peine un tiers du temps !

« Avec Threadripper, nous sommes capables de compiler le moteur plus rapidement que précédemment » indique Nick Penwaden, VP Engineering d’Epic Games. « Il s’agit d’un boost remarquable d’efficacité pour tous les ingénieurs de l’équipe. Le moins de temps passé sur la compilation de code, le plus de temps est disponible pour le développement de fonctionnalités, leur test et le travail sur l’amélioration de l’Unreal Engine. »

Vous pouvez consulter cette étude de cas ici.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – TECHNIK PR

 Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

[themoneytizer id=12618-16]

Laisser un commentaire