Refonte et réédition : pourquoi les studios font du neuf avec du vieux ?

Refonte et réédition : pourquoi les studios font du neuf avec du vieux ?

réédition

En 2020, la tendance est à la réédition de jeux vidéo. Pourquoi ? Est-ce une stratégie récente ? On fait le point.

La réédition, une stratégie existante depuis les années 90

On pourrait penser que la tendance des studios à se concentrer sur une seule franchise, par exemple Nintendo et ses Mario, ou encore Bethesda et ses Fallout, est récente. Mais dans la réalité, cela fait maintenant très longtemps que les jeux sont réédités, même s’il faut convenir que le recours à la réédition s’est accéléré ces dernières années.

Parmi les jeux les plus réédités au monde, on trouve ainsi Street Fighter 2. Le légendaire jeu de combat dispose de pas moins de sept rééditions. Débarqué avec fracas en 1992 sur Commodore 64, Amstrad CPC et PC (en DOS bien sûr…), le jeu a été cuisiné à toutes les sauces.

En 1995, il débarque ainsi sur Game Boy, avant de faire un crochet par la PS1 en 1998. Il poursuivra sa percée sur les mobiles en 2004, avant d’intégrer la Xbox en 2006. Puis viendront quelques années de vide… avant un retour en 2018 sur PS4, Xbox One et Switch. D’où cette place sur le podium des jeux les plus réédités de tous les temps. On mentionnera aussi le plus emblématique des jeux vidéo : Space Invaders, qui a bénéficié de plus de 8 rééditions… de 1978 à 2009 !

Pourquoi rééditer les jeux ?

Alors pourquoi réédite-t-on les jeux ? La première raison, la plus simple, est que cela permet de porter des jeux sur les consoles nouvelles générations, comme cela a été le cas pour Street Fighter 2 ou Space Invaders. On ajoute ainsi des jeux à un catalogue sans avoir à revoir l’intégralité du gameplay et des graphismes. Avec deux avantages : des coûts de développement moins élevés et l’accès à un nouveau marché.

La réédition de jeux peut aussi tout simplement servir à améliorer les graphismes. En 2020, les graphismes du mythique Final Fantasy VII sont malheureusement piquants pour nos rétines habituées à des environnements plus détaillés. La refonte et la réédition du jeu en 2020 a donc redonné un coup de jeune à la franchise.

Car c’est la nostalgie qui prime aussi souvent. On ne compte maintenant plus les versions de Mario Kart qui existent. Mais la version « originale » dans la tête de beaucoup de fans reste Mario Kart 64, qui a donc été réédité sur Wii en 2007, puis avec une version Wii U en 2016. Enfin, la réédition sert parfois tout simplement à calmer des fans impatients. Bethesda le sait bien, puisque l’éditeur a proposé de nombreuses versions de The Elder Scrolls V : Skyrim dans les années qui ont suivi. Pas sûr cependant que cela ait suffi, puisque les fans attendent une suite depuis 2011 soit bientôt dix ans

Les rééditions au-delà des jeux vidéo

Les rééditions ne se limitent bien sûr pas au domaine des jeux vidéo. Les jeux dans leur ensemble sont souvent mis à jour, dont les jeux de plateau comme Monopoly, qui suit la pop culture. Du côté de l’iGaming en particulier, les casinos doivent s’adapter. Les variantes de la roulette présentes sur Betway montrent que plusieurs versions successives ont été proposées. Comme pour un jeu vidéo, il s’agit de s’adapter à l’histoire du jeu : la roulette « française » est ainsi l’originale, puis elle s’est adaptée en « roulette américaine » pour s’exporter, et elle a même intégré les dernières technologies grâce à la « live roulette » avec croupier en direct.

Moins courants, les livres peuvent également profiter de rééditions, pour des raisons variées. Le Fléau de Stephen King a ainsi été réédité des années après sa parution, afin d’y ajouter du contenu qui l’intègre dans un univers cohérent avec les autres œuvres du romancier. Pour Le Hobbit, J.R.R. Tolkien a réédité le livre après avoir écrit Le Seigneur des Anneaux, dont est tiré Lord of the Rings Online, afin de supprimer des erreurs de continuité entre les deux livres.

Les rééditions sont aussi bien sûr particulièrement notables dans le domaine du cinéma. Blade Runner s’est ainsi démarqué depuis sa sortie en 1992 en proposant une fin plus ambigüe, et donc plus intéressante, dans ses (très) nombreuses versions éditées successivement. C’est un choix qu’a également fait Je suis une légende, qui permet de rapprocher le film de sa version romanesque.

Des jeux vidéo aux films, les refontes et rééditions sont donc souvent plutôt bénéfiques pour l’œuvre originale, car elles permettent de toucher un nouveau public. Et vous, quel jeu mythique voudriez-vous voir réédité ?

 Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

[themoneytizer id=12618-16]