Preview : Blitzkrieg 3 (PC)

Preview : Blitzkrieg 3 (PC)

10 ans se sont écoulés depuis la parution de Blitzkrieg 2 (RTS se déroulant pendant la 2nd guerre mondiale) , opus d’une licence qui compte à présent 2 millions de joueurs à travers le monde et une communauté très fidèle.

Pour ce 3ème opus, Nival a voulu agrandir sa cible de joueurs et se différencier des autres RTS. Les fans de la licence ont donc été sondés afin que le studio puisse produire un jeu à la hauteur de leurs attentes. Il en est donc ressorti que beaucoup voulaient revenir aux classiques, un RTS moins complexe qui accorde une grande importance à la compétition loyale en multijoueur. Anatoly Subbotin président directeur du studio russe nous explique que depuis 7/8 ans les RTS embarquent des éléments d’action et deviennent de plus en plus complexes. Cette complexité s’expliquerait par l’ajout d’éléments de RPG sophistiqués ainsi que par la difficulté de la gestion des ressources. Le studio a donc procédé à un « back to the basics » en revenant aux sources même du RTS, la base du gameplay : la stratégie.

L’enjeu de Blitzkrieg 3 sera d’attirer de nouveaux joueurs par son accessibilité, le manque de contraintes ainsi que de ravir les puristes de la licence et des RTS. Comment cela s’organise-t-il ?

Mode Campagne :

Le solo est divisé en 3 campagnes, celles de l’Axe, des Alliés et des Soviétiques. , le jeu se focalise sur les années 1943 et 1944. La volonté du studio était d’évoquer des batailles moins connues et moins exploitées par les autres jeux. Chaque mission dure entre 30 et 45 minutes (cela dépend évidemment du skill du joueur et de son aisance avec le gameplay).Elles sont dynamisées par des objectifs qui ajoutent du challenge au joueur ainsi que par l’acquisition de récompenses qui apparaitront en ligne.

Il n’y a pas de munitions et la micro-gestion est quasi-inexistante pour laisser le plus de place à la stratégie pure. Question stratégie il y a une multitude de façons de mener à bien une mission : l’utilisation de soutien au bon moment, créer une diversion, cacher ses unités dans les bois, prendre d’assaut les maisons, et bien d’autres encore. Beaucoup d’éléments sont par ailleurs destructibles ce qui ajoute d’autres possibilités. Qu’en est-il de la simplicité de jeu pour un joueur débutant ?

Et bien, ayant testé le tutoriel de l’Alpha, la simplicité est clairement au rendez-vous. En un laps de temps très court le joueur aura acquis toutes les bases sans difficulté. On regrettera cependant l’absence d’astuces qui pourraient aider le joueur tout au long de sa campagne solo et multijoueur.

Espérons qu’elles apparaîtront dans la version finale. L’évolution au cours du jeu se fera par la qualité des unités que le joueur débloquera au fur et à mesure. En effet il sera question de commencer par des unités de 1939 pour obtenir enfin les unités les plus perfectionnées de 1945. Les micro-transactions n’auront pas leur place dans le jeu, il ne dispose d’aucun magasin interne. Les seuls éléments payants seront des DLC comprenant des missions additionnelles. Il sera donc impossible au joueur d’acquérir par l’argent des unités très puissantes ni en solo ni en multijoueur.

D’ailleurs qu’en est-il de celui-ci ?

Blitkrieg 3 1

Mode Multijoueur :

La grande originalité de Blitzkrieg 3 réside dans son mode online, un mélange de multijoueur et de solo.

Là encore le studio pense à tous les joueurs, et parmi eux ceux qui n’ont pas la possibilité de passer 2/3 heures chaque jour devant leur écran de jeu. Le système de jeu est inspiré des tower defence, mais se joue à tour de rôle. Le joueur commence par établir sa base avec les meilleures unités dont il dispose (il les place, produit des ressources et donne des ordres de positionnement en cas d’arrivée d’ennemis). Le but est d’avoir la meilleure défense possible afin que la base puisse tenir dans le temps imparti face à l’offensive de l’ennemi. Le joueur bâtit sa base mais ne la contrôle pas le moment venue. En effet lorsque le joueur ennemi viendra attaquer la base en question, ce sera l’IA qui sera chargée de défendre celle-ci en fonction des ordres que lui aura donnés au préalable le joueur. L’offensive, elle, sera évidemment totalement contrôlée par le joueur et consistera à prendre le contrôle de la base ennemie en un temps limité.

Les micro-transactions ne seront toujours pas au rendez-vous et là encore les joueurs qui ont le moins de temps libre seront ravis avec la possibilité de prendre un compte Premium permettant d’acquérir des ressources et de l’expérience supplémentaire. Annatoly Subbotin nous a assuré que cela ne déséquilibrera pas la compétition, car selon lui seul la tactique pure est un élément fondamental pour gagner, les ressources passant au second plan. Ce compte Premium aurait donc pour but de rattraper le retard, jouer plus vite et à plus haut niveau. Les avantages que donneront au joueur le compte Premium seront à surveiller de très près, les avantages qu’il pourra procurer semblent flous et ne se vérifieront qu’une fois la version finale lancée. Le mode multijoueur dispose de gros points forts tels que la possibilité de choisir les maps que l’on veut attaquer en ayant un aperçu de celles-ci. La possibilité de tester sa base avant de la laisser se faire attaquer est également la bienvenue, permettant au joueur de relever d’éventuelles failles dans sa défense et d’y remédier pour pouvoir retrouver sa base saine et sauve lorsqu’il se reconnectera au jeu. Ce test est d’ailleurs personnalisable car il permet de choisir les unités qui attaqueront votre base.

Blitkrieg 3 2

Pour résumer :

Le jeu développé avec Unity est beau et regorge de petits détails et de petites scènes d’introduction sympathiques. Il donne en effet très envie d’y jouer d’autant plus qu’il s’adresse à un public très large ce qui n’est pas le cas de tous les RTS. Les possibilités de stratégies sont innombrables et c’est là la grande force de jeu. Il est également accessible et permet de ne pas être pénalisé par le manque de temps. Cependant on est en droit de demander si avec autant de simplification de gameplay le jeu sera à la hauteur du challenge demandé par les habitués de RTS. L’Alfa se terminera mi-février et laissera place à l’early-access, lequel avec le retour des joueurs donnera une idée aux développeurs de la date à laquelle ils sortiront ce 3 ème opus de la licence Blitzkrieg.

Article écrit par @Shyvahna

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail