Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin – Frontier Developments dévoile son éditeur de cartes

Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin – Frontier Developments dévoile son éditeur de cartes

Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin

Frontier Developments plc a publié aujourd’hui une nouvelle bande-annonce pour le jeu de stratégie en temps réel Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin, révélant les nombreuses fonctionnalités qui seront disponibles lors du lancement le 17 novembre.

  • Campagne cinématique – Profitez d’une histoire riche, axée sur les personnages d’un conflit désespéré dans un royaume déchaîné, coécrite par Gav Thorpe, écrivain acclamé de Black Library.
  • Multijoueur complet – Lancez-vous dans des parties multijoueur 1v1 et 2v2 sur plusieurs plateformes avec des adversaires humains et IA, puis grimpez dans le classement de la compétition 1v1.
  • Une conquête éternelle – Combattez dans des contrées sauvages générées de manière aléatoire pour atteindre l’ennemi dans une expérience solo complète. Partagez la source de la carte et voyez si d’autres joueurs peuvent faire mieux.
  • Une créativité sans fin – Construisez, partagez et affrontez sur vos propres cartes ou sur celles des autres joueurs, peignez vos propres armées et créez de superbes dioramas.

Realms of Ruin permet aux joueurs de personnaliser leur expérience de jeu. Avec l’éditeur de cartes, les joueurs utiliseront des outils similaires à ceux des développeurs pour construire des cartes multijoueurs et ainsi créer leurs propres champs de bataille dans le sauvage royaume de Ghur. Allant de la peinture au modelage du terrain ou encore la disposition du feuillage, de l’eau et des objectifs de jeu, les joueurs pourront créer leurs champs de bataille idéaux et en profiter lors de matchs multijoueurs en ligne personnalisés. Ils pourront également partager leurs créations grâce à un Workshop multiplateforme dans le jeu, où la communauté pourra télécharger, jouer et évaluer leurs cartes.

La personnalisation d’armée, quant à elle, permet aux joueurs de modifier les palettes de couleurs utilisées par chacune des quatre factions du jeu, en utilisant les peintures de la collection Citadel de Games Workshop. En plus des palettes créées par les joueurs, le jeu proposera des schémas de peinture officiels de Games Workshop. Que les fans du jeu de table veuillent déployer des Hallowed Knights ou des Big Yellers, la personnalisation d’armées souligne les efforts de Frontier pour créer le jeu le plus authentique possible. Les joueurs peuvent créer des palettes pour des factions entières, ou même créer des schémas de couleurs pour des unités individuelles.

Grâce à l’éditeur de scène, les joueurs peuvent créer des dioramas fascinants à partager avec la communauté, en plaçant les personnages dans des scènes de la bataille de Ghur. Ils peuvent ajuster l’animation des unités images par images et afficher des unités personnalisées à partir de la personnalisation d’armées pour apporter une touche plus personnelle jusqu’au moindre détails. Les joueurs peuvent régler les paramètres visuels à leur guise, puis capturer l’image parfaite pour la partager avec le monde entier.

L’éditeur de cartesla personnalisation d’armées et l’éditeur de scènes sont disponibles sur toutes les versions et plateformes de jeu, les joueurs pouvant construire des cartes à l’aide d’une souris et d’un clavier ou d’une manette. Ces fonctionnalités supplémentaires soulignent l’engagement de Frontier à offrir la meilleure experience Warhammer Age of Sigmar en RTS.

Une faction supplémentaire de Age of Sigmar doit encore être révélée, rejoignant les puissants Eternels de l’Orage, les brutaux Orruk Kruleboyz et l’essaim spectral des Hantenuits. Plus de détails seront révélés avant le lancement.

Warhammer Age of Sigmar : Realms of Ruin sera lancé le 17 novembre sur PC via Steam et l’Epic Games Store, PlayStation 5 et Xbox Series X|S au prix conseillé de 59,99€ pour l’édition standard69,99€ pour l’édition Deluxe et 74,99€ pour l’édition Ultimate.

SOURCE : COMMUNIQUE DE PRESSE – WARNING UP

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire