Les 5 raisons pour lesquelles vous perdez aux jeux FPS

Les 5 raisons pour lesquelles vous perdez aux jeux FPS

Vous jouez depuis des années. Vous dominez les lobbies occasionnels et vous pensez que vous devriez vous classer dans le top 500 des jeux compétitifs, mais hélas vous êtes coincé dans le milieu du peloton. Lorsqu’il s’agit de jeux FPS compétitifs, cette situation est bien trop familière pour la plupart des joueurs. Bien qu’il puisse sembler impossible au départ de surmonter cette barrière invisible qui vous maintient à votre rang, c’est possible, croyez-moi.

La première étape consiste à analyser votre gameplay et à identifier vos points faibles. Nous vous proposons donc ici cinq raisons principales pour lesquelles vous perdez peut-être à vos jeux FPS préférés, et comment les résoudre.

1. Votre sensibilité n’est pas bonne

La visée est à un FPS ce que l’assaisonnement est à la nourriture ; vous en avez besoin pour être bon. Nous pourrions facilement écrire un article entier sur comment et pourquoi vous devez améliorer votre visée, mais pour beaucoup de gens ce n’est pas leur visée qui est mauvaise, c’est leur sensibilité qui les déstabilise.

La plupart des joueurs se contentent de la sensibilité par défaut, mais ce n’est pas parce que c’est la sensibilité par défaut que c’est la sensibilité idéale pour vous.

Trouver la sensibilité idéale peut demander un peu d’expérimentation, mais cela en vaut vraiment la peine.

Pour choisir votre sensibilité, vous devez prendre en compte deux chiffres : le DPI de votre souris (sensibilité matérielle) et la sensibilité indiquée dans le jeu de votre choix (sensibilité logicielle).

Bien qu’il puisse être tentant d’avoir une sensibilité relativement élevée pour effectuer facilement des 180 et d’autres mouvements réactifs, cela peut facilement devenir votre perte. En général, nous recommandons une sensibilité faible à moyenne pour la plupart des jeux FPS, afin de vous assurer que vous avez suffisamment d’espace pour affiner votre visée. Mais, là encore, vous devrez faire quelques essais pour trouver la sensibilité idéale pour vous.

2. Votre positionnement est incorrect

Tirer est un élément fondamental des jeux FPS, mais il faut aussi éviter de se faire tirer dessus. C’est là que le positionnement entre en jeu.

Il existe deux types de positionnement que vous devez maîtriser pour devenir un pro des FPS. Le premier est le positionnement en combat d’équipe, c’est-à-dire trouver un bon endroit sur le champ de bataille afin de maximiser votre impact sur le combat d’équipe. Le second est le positionnement de couverture, qui exige que vous utilisiez efficacement les coins et les couvertures trouvés dans l’environnement pour réduire efficacement votre  » hitbox  » et vous mettre à l’abri des tirs ennemis et des lignes de visée ennemies.

Le positionnement peut sembler être une caractéristique simple des jeux FPS, mais si vous le faites bien, vous vivrez plus longtemps et aurez un plus grand impact sur le match. Après tout, vous ne servez à rien si vous êtes mort, n’est-ce pas ?

3. Votre connexion est mauvaise

Nous savons tous à quoi ressemble un lag grave. Mais sous les pics de lag qui vous font déconnecter en plein match se cachent des problèmes de connexion latents qui peuvent affecter votre jeu plus que vous ne le pensez. 2 11/6/2022

Le type de mauvaise connexion chronique dont nous parlons se traduit par quelques chutes d’images ou des problèmes de mouvement à chaque partie, mais rien de suffisamment important pour que vous abandonniez le jeu. Mais ces quelques moments s’accumulent rapidement lorsque vous essayez de grimper dans les classements. Après tout, un seul combat d’équipe peut déterminer l’issue d’une partie entière, et même une seule seconde de décalage peut faire la différence entre la victoire et la défaite.

Ainsi, même si vous n’avez que des problèmes de connexion mineurs, nous vous recommandons de les régler avant de jouer en compétition.

4. Vous ne travaillez pas avec votre équipe.

La plupart des jeux FPS ne sont pas basés sur des compétences individuelles, mais sur le travail d’équipe et l’exécution coopérative. Il peut être facile d’oublier cela lorsque vous êtes concentré sur le tir de tête d’un ennemi au milieu d’un combat d’équipe, mais le travail d’équipe est certainement l’une des compétences les plus importantes pour gravir les échelons d’un jeu de tir compétitif.

Cela vaut donc la peine de mettre à jour vos compétences en gestion d’équipe. Mais ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas d’un séminaire sur le lieu de travail. Non, dans ce contexte, le travail d’équipe prend la forme de rapports, de communication et de gestion de la stratégie – après tout, vous êtes tous concentrés sur le même objectif : gagner !

L’amélioration la plus importante en matière de travail d’équipe est la simple communication au micro. Il peut s’agir de signaler le positionnement de l’ennemi, d’énoncer des stratégies ou même de féliciter votre coéquipier pour un jeu particulièrement réussi.

Mais lorsque vous aurez appris à travailler en équipe et à communiquer, nous vous garantissons que vous serez sur la voie du succès.

5. Vous n’aimez plus le jeu

Les jeux sont amusants et captivants, mais lorsqu’ils ne se déroulent pas comme prévu, ils peuvent être incroyablement frustrants. C’est particulièrement le cas lorsque vous subissez perte sur perte dans un jeu compétitif. Et lorsque nous commençons à être frustrés, il est juste de dire qu’aucun d’entre nous ne va vraiment apprécier le jeu. Dans ce cas, il est temps de faire une pause.

C’est, bien sûr, plus facile à dire qu’à faire. Cependant, si vous considérez que vous ne donnez le meilleur de vous-même que lorsque vous aimez le jeu, il est bénéfique pour vous et pour votre classement de faire une pause dans le jeu compétitif lorsque vous n’aimez plus le jeu.

 Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail